Isolation thermique

Le pouvoir d’isolation thermique du vitrage dépend de la lame d’air ou de gaz emprisonné entre deux vitres ainsi qu’au traitement des verres.

Le vitrage doit son isolation phonique à l’épaisseur d’une de ses deux vitres. Plus le verre est épais, meilleure est l’isolation acoustique.

Le choix d’un verre «antivandalisme» le transforme en véritable barrière de sécurité.

Isolation thermique

La fenêtre est, d’un point de vue thermique, le maillon faible de la paroi extérieure. C’est à travers elle que se perd la plus grande partie de l’énergie de chauffage et que pénètre la chaleur du soleil l’été.

Les triples vitrages sont aujourd’hui les vitrages les plus performants en matière d’économies d’énergie, mais également en matière de confort. Ces vitrages de haute technologie sont constitués de trois épaisseurs de vitrages séparés par deux remplissages de gaz rare et se déclinent en de multiples combinaisons.

Isolation thermique

1. Isolation thermique.
Verres de 4 mm, couche de faible émissivité, et intervalle rempli de gaz argon totalement neutre.

2. Isolation phonique.
Verre de 4 mm, intervalle rempli de gaz argon totalement neutre, couche de faible émissivité et verre de 10 mm.

3. Sécurité.
Verre de 4 mm, couche de faible émissivité, intervalle rempli de gaz argon totalement neutre, et verre de sécurité “44,2 ou SP10”.

4. Haute isolation thermique.
Triple verres de 4 mm, 2 couches de faible émissivité, et 2 intervalles remplis de gaz argon

Ces 30 dernières années le double vitrage s’est imposé aux fenêtres de nos demeures car il permet de diviser par six les déperditions calorifiques de nos vitrages.

Depuis les années 70, le coefficient de déperditions thermiques sont passés de 6 W m2°Ch (watts par mètre carré, par degrés et par heure) à 1,1 W/m2°Ch avec l’utilisation de l’argon entre les 2 verres. Aujourd’hui, le triple vitrage fait descendre ce coefficient de déperdition thermique à 0,6 Wm2°Ch : soit presque aussi performant qu’un mur en béton avec 100 mm d’isolant ! (à titre de d’exemple, moins 0,1 point sur le coefficient U équivaut à 1L de fioul par an ET par mètre carré d’économie).

Isolation thermique

Le pouvoir isolant des vitrages est inversement proportionnel à l’augmentation du coût du chauffage.

petits bois

Un large choix de «petits bois» inclus dans le vitrage pour personnaliser vos menuiseries.

vitrages

Les vitrages de différents aspects compléteront la finition de vos menuiseries.